Aller au contenu principal

Atmo Auvergne

La qualité de l'air en Auvergne-Rhône-Alpes
+ D'infos sur l'air de Rhône-Alpes

Mode de calcul

Définition

L’indice Atmo, symbolisé par une girafe, représente en un chiffre synthétique la qualité moyenne de l’air d’une agglomération. L’attitude d’Atmo varie quotidiennement selon la qualité de l’air notée de 1 (qualité de l'air très bonne) à 10 (qualité de l'air très mauvaise).

10
Très mauvais
9
Mauvais
8
Mauvais
7
Médiocre
6
Médiocre
5
Moyen
4
Bon
3
Bon
2
Très bon
1
Très bon
échelle de l'indice Atmo

Mode de calcul

Le calcul d’Atmo est effectué à partir de quatre sous-indices caractéristiques des quatre polluants suivants :

  • le dioxyde de soufre (SO2),
  • le dioxyde d’azote (NO2),
  • l’ozone (O3),
  • les particules en suspension (PS).

Les seuils servant à définir les niveaux des sous-indices ont été déterminés par référence aux critères réglementaires de la qualité de l’air :

sous-indice échelle PS échelle NO2 échelle SO2 échelle O3
moyenne des moyennes journalières des différents sites moyenne des maxima horaires des différents sites
1 0 à 6 µg/m3 0 à 29 µg/m3 0 à 39 µg/m3 0 à 29 µg/m3
2 7 - 13 30 - 54 40 - 79 30 - 54
3 14 - 20 55 - 84 80 - 119 55 - 79
4 21 - 27 85 - 109 120 - 159 80 - 104
5 28 - 34 110 - 134 160 - 199 105 - 129
6 35 - 41 135 - 164 200 - 249 130 - 149
7 42 - 49 165 -199 250 - 299 150 - 179
8 50 - 64 200 - 274 300 - 399 180 - 209
9 65 - 79 275 - 399 400 - 499 210 - 239
10 80 et plus 400 et plus 500 et plus 240 et plus
grille de détermination des sous-indices Atmo

L'indice Atmo final est égal au plus élevé des quatre sous-indices ainsi déterminés. Ce mode de calcul, en vigueur depuis le 1er janvier 2012, est défini par l'arrêté du 22 juillet 2004 relatif aux indices de la qualité de l'air et modifié par l'arrêté du 21 décembre 2011 qui établie une nouvelle grille de référence pour les particules fines, et indique que, si les concentrations en dioxyde de soufre sont proches du seuil de détection, le calcul de l'Indice Atmo peut se faire sans tenir compte de ce dernier (c'est le cas en Auvergne).

Stations de mesure prises en compte

Les sites de mesure sélectionnés pour le calcul de l'indice Atmo doivent être représentatifs de la pollution de fond. Il s'agit des stations de type urbain pour le dioxyde de soufre, le dioxyde d'azote et les particules en suspension. Pour l’ozone, il y a obligation de prendre également en compte un site périurbain.

Dans les agglomérations auvergnates, l’indice Atmo est ainsi calculé à partir des sites de mesure suivants :

 

agglomération NO2 PS O3
Clermont-Ferrand Lecoq
Montferrand
 
Lecoq
Montferrand
 
Lecoq
Montferrand
Royat
Aurillac Lagarde Lagarde Lagarde
Montluçon

Château

Montluçon

Montluçon Château
Montluçon
Le Puy-en-Velay

Causans

Causans Causans
Issoire                                   Issoire Ecole Issoire Ecole Issoire Ecole
Riom                                      Riom              Lecoq
Montferrand
Riom             
Moulins                                           Moulins Centre Moulins Centre Moulins Centre
sites de mesure utilisés pour le calcul de l'indice Atmo et des indices de qualité de l'air (IQA)