Aller au contenu principal

Atmo Auvergne

La qualité de l'air en Auvergne-Rhône-Alpes
+ D'infos sur l'air de Rhône-Alpes

Autres documents

Suite à la fusion des régions, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a fait le choix d’adopter un logo commun avec ses homologues Atmo Hauts-de-France, Atmo Nouvelle-Aquitaine et Atmo Occitanie dans une logique de mutualisation et d’harmonisation nationale. Cette collaboration s'illustre dans un premier temps par l'adoption d'un logo commun, décliné pour chaque région.

Toute modification des proportions, couleurs, éléments et constituants est strictement interdite.
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes se réserve le droit d'approuver ou de désapprouver toute utilisation de son logo, pour assurer une utilisation conforme à l'éthique, la morale et aux intérêts de l'observatoire.

 

Retrouver le communiqué de presse présenté lors de la conférence de presse du 29 avril 2016.

 

Le document présente le positionnement des zones de surveillance de la qualité de l'air par rapport aux normes en vigueur.

A l'initiative de l'International Ragweed Society (IRS), le 22 juin sera la deuxième « Journée de l'ambroisie». Un peu partout dans le monde, des animations vont être organisées pour continuer à informer le grand public et les professionnels sur les problèmes générés par cette plante invasive et hautement allergisante.
L’Agence Régionale de Santé d’Auvergne au vu de l’expansion de cette plante dans la région s’inquiète des conséquences pour la santé des Auvergnats. Elle anime un plan de lutte contre l’ambroisie impliquant l’ensemble des acteurs concernés et volontaires. C’est dans ce cadre qu’elle a choisi de participer à cette 2ème journée de l’ambroisie par le biais une campagne de communication.

 

Atmo Auvergne, dans sa démarche de déploiement de l’approche numérique, a travaillé sur la représentation du nombre de jours de dépassement du seuil de 120 µg/m3 sur 8 h en ozone en 2011, pour l’ensemble de la région Auvergne. Cette carte est issue de la modélisation et elle met l’accent sur les lieux qui ont été le plus touchés par la pollution photochimique en 2011. Elle indique le nombre de jours de dépassement de la valeur cible pour la protection de la santé humaine (120 µg/m3 en moyenne sur 8 heures à ne pas dépasser plus de 25 jours par an).

 

Pour s'adapter à l'évolution réglementaire des normes concernant les particules fines fines de diamètre inférieur à 10 micromètres, un ajustement des seuils PM10 pour ce polluant a été opéré.

 

Pour améliorer la description spatiale et la prévision des niveaux de pollution atmosphérique dans l'agglomération clermontoise, Atmo Auvergne met en place une plateforme de simulation numérique de la qualité de l'air à haute résolution. Cet outil, conçu en collaboration avec la société NUMTECH et avec le soutien financier de Clermont communauté, vient compléter l'information issue du dispositif de stations de mesure. Il a pour principaux objectifs :
- la prévision à court terme de la qualité de l'air, qui permet d'améliorer l'information du public et des autorités, notamment pour anticiper les pointes de pollution ;
- une description très fine de la répartition spatiale des concentrations en polluants, nécessaire en particulier pour estimer l’exposition moyenne de la population ;
- l’évaluation prospective de l'impact sur la qualité de l’air de projets routiers, industriels ou d'aménagements urbains.

 

 

Après 10 ans d’application de la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (LAURE), le temps était venu de faire son bilan. Aussi, Philippe RICHERT, Vice-Président du Sénat et Président du Conseil national de l’air s'est vu chargé par le gouvernement de dresser un bilan de la loi sur l’air et de l’ouvrir aux problématiques connexes comme le changement climatique et la biodiversité. La synthèse de ce rapport est présentée ici. Le rapport complet est disponible sur le site Internet du Ministère  de la Transition écologique et solidaire.

 

  • PRQA Auvergne : Plan Régional pour la Qualité de l'Air en Auvergne.